Layette #2

Hello la compagnie,

Hormis les petits coups de pied (et les gros coups de boule, ouille !), un hoquet de temps à autre, rien, calme plat… Mister Baby attend patiemment son heure… s’il suit les traces de sa soeur, il va me faire profiter de mon état de baleine échouée jusqu’au bout (le bougre !).

 

ImageMon meilleur profil…

 

Du coup, j’ai eu le temps de finir une autre micro panoplie, toujours avec des fonds de tiroir et des restes de pelotes (mais de l’alpaga, attention, c’est du beau reste !!). Et une turbulette pas trop chaude, avec des tissus en stock…

 

ImageImage

Image

popeline marron glacé de mon stock, coton turquoise à pois de mon stock (le tout acheté au marché)

fermeture éclair de mon stock, polaire récup’ pour la triplure et liens vichy récup’ également

coton hérissons de mon stock (M. Miller, je crois, acheté sur le net)

ponpons de mon stock (Bric à Brac)

pressions Kam

modèle bidouillé à partir d’une turbulette du commerce, taille 0-6 mois

 

 

Pas beaucoup de frais donc pour cette turbulette, que du stock (et quand on voit le prix de ce bidule dans le commerce, ça vaut quand même la peine de faire un petit effort)… j’ai pris comme gabarit une autre turbulette qu’on m’a prêtée (comme ça, il pourra vomir sur l’une, je pourrai utiliser l’autre oO). Bon, pour être franche, ce genre de projet de me passionne pas des masses (c’est un peu mieux que de coudre une housse de couette ou de coussin, mais pas du tout ce que je préfère). J’ai quand même essayé de soigner les finitions, surtout au niveau de la fermeture éclair, qui s’ouvre sur un large pan, et en faisant une jolie doublure. La bonne expérience, ce sont quand même les pressions Kam ; j’en avais lu que du bien partout, et j’ai fini par acheter la pince et des pressions (sur le site Rascol). Bien que je ne sois pas du tout douée avec ce genre d’engin, j’ai trouvé l’utilisation de la pince d’une simplicité enfantine et les pressions tiennent très bien (il faudra voir à l’usage, mais ça m’a l’air d’être du solide). J’ai choisi coloris « bronze » pour que ça aille avec tout ; je pense en faire un usage massif à l’avenir, notamment pour l’ouverture de l’entrejambe des salopettes, grenouillères et autres tenues intégrales pour petit morveux. Rien à dire de plus, c’est une turbulette, quoi !

 

Passons aux choses sérieuses !

 

ImageImage

Image

Image

Image

Image

Image

Gilet et bonnet (modèles du livre « Tous les bébés de la Droguerie », celui avec le pull jacquard motif poule en couverture)

Chaussons (modèle bidouillé)

restes divers d’alpaga qui traînaient, tricotés en aiguilles 3

boutons récup’

taille naissance

 

De la jolie récup’, l’alpaga, c’est super doux et les tons un peu chinés et mélangés les uns aux autres donnent de la gaieté à cette micro panoplie (vous avez vu, j’ai mis du rose !!!). Pour le gilet, il s’agit du modèle avec les poches et les oursons ; j’ai fait ni l’un, ni l’autre mais j’ai à peu près suivi les explications, en suivant (on ne se change pas !) une construction plus actuelle, puisque j’ai commencé par le bas en tricotant d’une pièce les deux demi-devants et le dos. J’ai séparé au niveau des emmanchures ; pour les manches, j’ai fait aussi à ma sauce en relevant les mailles. Au lieu des brides préconisées (je trouve ça très chi*nt au quotidien, les brides), j’ai fait des boutonnières sur les bords et cousu des boutons classiques (et non des ponpons). Pour le bonnet, j’ai suivi le modèle du petit bonnet en point mousse à la lettre (oui oui), sauf (ah !) pour la fin, je voulais un petit bout pointu. Les chaussons, c’est de la bidouille…

Et vous savez quoi ? j’ai enfin trouvé (après des mésaventures que je partage avec bien des tricoteuses blasées… le pull 1 an qui se transforme en pull taille Barbie, vous voyez de quoi je veux parler !!) le bon programme sur ma machine qui ne tue pas l’alpaga, ni le mérinos, ni la laine (et qui me dispense de faire la lessive à la main, yeah) : « rapide 30°C » avec essorrage à 400 tours. Et ben ça marche nickel… plus aucune raison de se priver d’alpaga, même pour la layette !

 

Pour les allergiques à la layette, pardon… promis, je reviens avec du grand format bientôt… quelques idées me trottent dans la tête pour cet été : du cache-coeur, de l’ethnique, du fluide… j’attends de reprendre un peu forme humaine pour me lancer ^^

 

 

 

Publicités

8 réflexions sur “Layette #2

  1. Profite bien de tes dernières nuits de sommeil! 😉
    Le miens, s’est décidé à venir avec 17 jours d’avance et rien n’était prêt donc, entre 2 contractions, je hurlais à mon compagnon ce qu’il devait se dépêcher de mettre dans la valise..Gloups!

  2. Ooooh le gros bidou!!!!
    J’ adore la turbulette , le tissu chouette est trop…chouette!!!
    Et l’ensemble tricoté est tout mimi, plein de couleurs, j’adore!!!
    Et pour les pressions kam, je te confirme, c’est vraiment tip top pour la layette, pratique et qui résiste super bien. Aucune de celles que j’ai posées n’a encore cédé!
    Pleins de bises et bon courage pour la dernière ligne droite!

  3. Je me demande comment tu fais pour pouvoir encore coudre et tricoter, je suis admirative. Au même stade, j’étais plutôt en mode « baleine échouée » 😉
    Très jolie turbulette et ton tricot est trop choupinou. Il va être rempli de douceur ce petit bout.
    Courage pour la fin.

  4. Tu as bien bossé, tout cela est trop mignon !
    (j’avais zappé l’inscription à la newsletter depuis le déménagement, alors j’ai du retard à rattraper !)
    Contente de voir que tout va bien. Courage pour la dernière ligne droite.
    Isabelle.

  5. Quelle productivité sur ce blog en ce moment ! Je suis impressionnée et admirative de tant d’énergie ! Il faut dire que je t’ai trouvée en super forme 😉 et resplendissante la dernière fois 🙂
    La turbulette est très sympa. J’aime beaucoup le tissu avec les hérissons.
    Ton ensemble tricoté est chouette également. Tu m’impressionnes avec toutes tes improvisations !
    Bon courage pour la dernière ligne droite…
    Bises
    Frédérique

  6. très jolie turbulette, idem pour le gilet, bonnet etc… c’est marrant, ça reste dans la même harmonie de couleurs qui pourrait aussi bien aller à un garçon ou à une fille !

  7. Hum, Gabriel, j’adore mais je n’ai pas réussi à convaincre Amaury. Hum, ce petit pied et cette petite main, dommage que je ne sois plus dans les parages pour en profiter!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s